Avertissement

[État de la situation de sécheresse]

  • Compte tenu de la situation actuelle et des tendances pour les prochains jours, il est recommandé à la population de notre commune d'utiliser l'eau de distribution de façon parcimonieuse pour prévenir toute difficulté de production ou de distribution dans certaines zones.
  • Concernant la pêche, les mesures d’interdiction restent d’application (décision Région Wallonne).
  • Concernant les feux, les mesures d'interdiction restent d'application (décision communale). Les barbecues privés restent toutefois autorisés pour autant qu'il soit fait usage d'un appareillage adéquat (privilégier les appareils au gaz ou électrique) moyennant les mesures de sécurité requises (saut d'eau ou extincteur). S'assurer de l'extinction du feu après usage."
Coche verte

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Sécurité et santé / Tiques: prévenir et réagir
Actions sur le document

Tiques: prévenir et réagir

Les sorties des beaux jours multiplient les risques de piqûres de tiques. Celles-ci ne sont pas sans conséquence puisque les tiques peuvent être porteuses d’une bactérie responsable de la maladie de Lyme.

Une tique est un petit acarien de couleur brun-noir et de la taille d'une tête d'épingle. De façon générale, une morsure de tique est inoffensive et ne provoque qu’une réaction locale temporaire (rougeur et démangeaisons). Mais dans certains cas, la tique peut être porteuse de pathogènes (virus et bactéries) qui peuvent être transmis à l’homme par la salive au moment de la morsure. Chez l’homme, la maladie transmise par une morsure de tique la plus fréquente est la maladie de Lyme.

Prévenir

Quand être attentif ?
  • Particulièrement de mars à octobre.
  • Les tiques se retrouvent essentiellement dans des endroits ombragés envahis par les broussailles, les fougères, les herbes hautes, ... On le retrouve en abondance dans des forêts, bois et réserves naturelles. La plupart des morsures de tiques surviennent donc lors d'une promenade en forêt, mais également dans des prairies, des dunes, des espaces verts urbains et dans les jardins.
Comment éviter les morsures ?
  • Rester sur des sentiers battus, en évitant le contact avec les buissons et les herbes hautes.
  • Porter des vêtements couvrant les bras et les jambes ainsi que des chaussures fermées .
  • Utiliser un répulsif à insectes sur la peau exposée (en évitant le visage et les mains).
  • Le port de vêtements clairs permet de repérer plus rapidement les tiques non encore fixées sur la peau.

Inspecter

Que vaut-il vérifier ?

Après chaque exposition potentielle à des tiques (promenade, jardinage), contrôler la peau pour vérifier qu'aucune tique ne s'y soit fixée. La recherche de la tique doit se faire sur tout le corps en insistant sur les zones de plis, la tête, derrière les oreilles et le cou en particulier chez les enfants.

Réagir

Comment enlever ?
  • La tique doit être retirée le plus rapidement possible avec une pince ou une carte à tiques positionnée le plus près possible de la peau sans comprimer le corprs de la tique. Il faut la retirer calmement et en un seul mouvement.
    Attention de ne pas écraser l'abdomen de la tique, tourner la tique, appliquer des produits tels que l'éther, de l'alcool, de l'huile, ... , ni brûler la tique.
  • La zone de morsure doit être désinfectée
Rester serein
  • Toute morsure n'est pas infectante.
  • Une tique infectée ne transmet pas nécessairement une maladie.
  • La maladie de Lyme pouvant être transmise via les morsures de tiques peut être traitée de manière efficace avec des antibiotiques.
Signaler la morsure

Signaler la morsure sur le site https://tiquesnet.wiv-isp.be.

TiquesNet est une plateforme citoyenne et scientifique géré par le service Epidémiologie des maladies infectieuses, l’Institut belge de santé, Sciensano. Les données recueillies sont utilisées pour mieux définir les circonstances liées aux morsures en Belgique et pour traduire ces informations en politiques adaptées.

Surveiller la morsure

La morsure doit être surveillée pendant 30 jours afin d'exclure l'apparition d'un érythème migrant (rougeur grandissante) ou de symptômes grippaux.

Prendre contact rapidement avec le médecin traitant si la tique n'a pas pu être enlevée correctement ou si on constate un éruthème migrant ou des symptômes grippaux.

Pour plus d’informations ou pour déclarer une morsure, rendez-vous sur TekenNet-TiquesNet (wiv-isp.be) !

 

 

Visuel