Attention

En raison de l'expansion fulgurante du Covid, à partir du 21 octobre et jusqu'à nouvel ordre, l'accès aux services de l'administration communale et du CPAS sera uniquement possible sur rendez-vous. Nous vous invitons à prendre contact, par téléphone ou par mail, avant tout déplacement:
- Administration communale: 084/22 07 50 - lignes directes et adresses mail
- CPAS: 084/37 03 90 - lignes directes et adesses mail
Pour rappel, le port du masque est obligatoire et les consignes d'hygiène et de distanciation sociale devront également être respectées lors de votre visite.

Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Environnement / Energie / Déchets / Objectif Zéro déchets / Les bons plans / Un jardin Zéro Déchet
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Un jardin Zéro Déchet

Dans notre commune, les déchets verts déposés au recyparc et les déchets organiques collectés en porte-à-porte représentent 19 % des déchets collectés, soit 107 kg par habitant pour l'année 2018 ! Ces déchets sont gérés et valorisés par l’intercommunale Idelux qui les transforme en compost. Mais il faut savoir que les collectes et le traitement sur les sites de compostage engendrent des coûts financiers et environnementaux qui peuvent être importants. L’idéal est donc de réduire nos déchets verts !

Par « déchets verts », on entend tous les déchets du jardin : tontes de pelouses, feuilles mortes, résidus de tailles, de fauche et de désherbage, déchets du potager… Mais comment en produire moins ? Idelux Environnement vous propose différentes astuces dans son guide du jardin Zéro Déchet (.pdf).

En voici quelques unes :

Pour la pelouse

Tonte

  • Limitez la tonte à certains endroits.
    C’est le principe de la gestion différenciée ! Adaptez l’entretien en fonction de l’usage. Il n’est peut-être pas indispensable d’avoir une pelouse digne d’un green de golf dans des espaces où vous ne mettez pratiquement pas les pieds. Vous pouvez aussi transformer une partie de votre pelouse en prairie fleurie. Bien conçue, avec des espèces adaptées et, idéalement, mellifères. Cette solution est un régal pour les yeux et pour la biodiversité. Son entretien se limite ensuite à un fauchage annuel. En prime, vous offrirez ainsi une zone refuge à une foule d’espèces sauvages.
  • Evitez de fertiliser votre pelouse.
    Si la pelouse a été bien implantée au départ, la fertilisation est peu utile et va en outre induire une croissance plus rapide ainsi qu’un besoin de tontes plus fréquent. Lors du semis de la pelouse, privilégiez un mélange de graines à croissance lente. La mise en place sera plus longue mais cela limitera les besoins en tontes à l’avenir.
  • Choisissez une tondeuse mulching.
    Le principe est de broyer l’herbe très finement et de la laisser sur place. Les résidus de tontes finement coupés vont alors servir d’engrais naturel pour votre pelouse. Vous faites ainsi « coup double » : pas besoin de ramasser l’herbe et pas besoin de fertiliser votre pelouse !

Pour les tailles d’arbres et de haies

Résidus de taille

  • Broyez les résidus de tailles.
    En effet, le produit qui en résulte (le broyat) pourra être utilisé de diverses manières : paillage aux pieds des haies, en permaculture, création de sentiers, réserve de matière carbonée et structurante pour le compost… Pour des petites branches (moins d’1 cm de section), vous pouvez simplement les étaler au sol et passer la tondeuse dessus, elles seront ainsi broyées. Si vous avez besoin d’un broyeur pour les plus grosses branches, rappelez-vous qu’on peut faire un achat en seconde main et/ou groupé avec des voisins, le louer, l’emprunter, etc.
  • Utilisez les résidus de taille.
    Si vous êtes amené à abattre ou élaguer un arbre, faites-en du bois de chauffage ! Vous pouvez également créer un mur en bois, tresser des branchages ou les utiliser comme tuteurs dans votre potager, etc.

Pour les feuilles mortes

Feuilles mortes

  • Laissez-les sur place.
    Leur décomposition apportera des matières nutritives fort intéressantes pour les végétaux.
  • Ramassez-les à la tondeuse.
    Si vous avez beaucoup de feuilles qui risquent d’étouffer votre gazon, passez tout simplement la tondeuse. Si c’est une tondeuse mulcheuse, les matières retourneront directement fertiliser votre gazon. Si c’est une tondeuse traditionnelle, les feuilles ainsi déchiquetées intégreront facilement votre compost.
  • Utilisez-les !
    Vous pouvez aussi les stocker entières comme réserve de matière carbonée pour votre compost. Elles feront aussi une excellente couverture pour le potager et les zones sans couverture végétale ou comme paillage au pied des arbres. Cela permettra ainsi de protéger la terre des intempéries et aussi aux microorganismes de continuer à passer l’hiver.

Avec ces quelques astuces simples, vous voici déjà bien armés pour réduire vos déchets verts !

Mais qu’est-ce qu’on fait de ceux qui restent ?

Et bien on les composte pardi ! Le développement du compostage à domicile représente un potentiel important pour réduire les quantités d’ordures ménagères (la fraction organique de la cuisine et les déchets verts du jardin) et augmenter les taux de recyclage. A côté de ces effets positifs en termes de réduction d’émissions de gaz à effet de serre et de quantités de déchets collectés, les actions de compostage (menées dans les règles de l’art !) ont aussi une influence extrêmement positive sur la qualité des sols et leur rétention en eau, ainsi que sur la diversité biologique ! Plus que des économies, ce sont de réels bénéfices pour le futur !

Les techniques de compostage et paillage seront développées dans un prochain article… Affaire à suivre !

Pour plus d’infos via Idelux Environnement

Je jardine zéro déchet et sans pesticides

Le guide « Jardin Zéro Déchet » (.pdf)

Le guide « Mon Pote le Composte » (.pdf)

Guide Le Jardin zéro déchet (lien fichier pdf)